Ma vie de « special mother » : la parenthèse homéo – épisode 2

Dans le premier épisode ici, je vous parlais d’un super homéopathe qui m’avait réconciliée avec l’homéopathie.

Mini fantadys a été le premier à tester et approuver les petites granules magiques : plus de laryngites à répétition et surtout plus de cortisone !

Un jour lors d’une consultation pour mini fantadys, j’ai parlé de Léo au médecin en lui expliquant ses troubles dys et tout ce qui allait avec (manque de confiance, anxiété, troubles du sommeil…) et en lui demandant, sans grand espoir, s’il pouvait nous aider. Là, surprise ! on apprend qu’il est dyslexique et que pour lui c’est finalement une grande aide dans son métier. Cela lui permet de faire des diagnostics très rapides, 15-20 minutes lui suffisent. Il observe beaucoup pendant ce laps de temps, pose des questions très précises puis écrit l’ordonnance. C’est assez impressionnant et déroutant au début.

Pour lui, les enfants qui ont des troubles dys ont des verrous qu’il faut faire sauter pour qu’ils expriment tout leur potentiel. Toujours selon sa propre expérience, beaucoup d’entre eux sont HP (Haut Potentiel). Lui-même étant HP, il a constitué une équipe capable de comprendre et d’aider ces enfants. Cette équipe est constituée d’une coach, d’un psy et donc d’un homéopathe, tous les trois connaissant bien les enfants précoces.

Il nous a donc demandé d’emmener les résultats du WISC IV de Léo. A la lecture de ceux-ci, il a pointé du doigt les résultats hauts du test et nous a dit que souvent on ne prêtait pas assez attention à ces pics alors que pour lui c’était fondamental. Donc selon ses propres paroles « Léo en a sous le capot », il suffirait donc de faire sauter les verrous avec un accompagnement homéopathique mais aussi un travail avec la coach et peut-être quelques tests supplémentaires avec le psy, tout un travail d’équipe autour de Léo.

Mais avant toute chose, il a fallu définir son profil homéopathique. Pendant 15 jours, il nous a donné deux remèdes homéo à donner en alternance sur chaque semaine et observer les effets à chaque fois. Léo a rapidement déclaré des maux de ventre et des grosses diarrhées. Au départ j’ai pensé à une gastro mais c’était trop long pour être ça, jusqu’à ce que je comprenne qu’il s’agissait d’un des effets des granules. Nous avions donc trouvé son profil homéo.

photo (3)

Au deuxième rendez-vous, nous sommes donc repartis avec une ordonnance pour les granules correspondant à son profil à donner une fois par semaine. Nous avons rapidement noté une plus grande aisance relationnelle : par exemple, dans la salle d’attente de son ergo, il s’est adressé à un autre enfant qui attendait, il s’est assis à coté de lui et a engagé la conversation en lui posant plein de questions…chose qu’il n’aurait jamais faite auparavant. Léo est en conflit avec un camarade de sa classe, conflit qui dérape régulièrement. Il a été capable de nous dire qu’il faisait semblant d’être son copain pour ne pas avoir de soucis, il a donc pris du recul par rapport à cette situation conflictuelle et a trouvé sa propre solution au problème.

L’homéopathe lui a également prescrit un traitement à donner 15 jours avant chaque vacances scolaires, au moment où les enfants sont le plus fatigués mais aussi au moment des évaluations. Ce traitement est composé de granules mais aussi de granions de magnésium. Nous l’avons testé avant les vacances de février et les résultats ont été spectaculaires. Son ergothérapeute nous a dit qu’il avait fait une excellente séance et qu’il avait été « olympique » ! Léo a fait un stage le mercredi avant les vacances sur le « le travail de l’attention ». Il a impressionné les deux intervenantes (son orthophoniste et une psychothérapeute) qui le connaissent depuis longtemps : il a été très performant sur un travail qui utilisait à la fois l’attention, la mémoire de travail et les fonctions exécutives, ses points faibles…comment comprendre et expliquer cela…?!

Je pense que cet homéopathe a vraiment bien cerné notre fils et qu’il va nous être d’une grande aide dans l’accompagnement de Léo au quotidien et dans sa scolarité.

P.S. : Merci à Annick de m’avoir permis de croiser la route de ce médecin hors du commun…

Donc oui je crois à l’homéopathie, et vous, vous y croyez j’espère maintenant ? sinon je ne peux plus rien faire pour vous….

3 réflexions sur “Ma vie de « special mother » : la parenthèse homéo – épisode 2

  1. Pingback: Les remèdes naturels pendant la grossesse #homéopathie #astucesdegrandmère | Ma Vie de Special Mother

  2. bonjour,
    ayant 2 enfants HP et 1 enfant dyslexique vous serait-il possible de me communiquer les coordonnées de ce médecin, car je rencontre pas mal de souci.
    Merci d’avance
    cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s