Les médecines parallèles au secours de nos enfants dys

Je crois qu’il existe quasi toujours un ou des moyens de soigner ses enfants le plus naturellement possible dans beaucoup de cas voire de maladies. Or la seule solution proposée par la médecine traditionnelle est  la prescription de médicaments potentiellement dangereux ou entraînant des effets secondaires.

medocs

Dans le cas des troubles dys et notamment de l’attention, je pense bien évidement à la rétaline. On me l’a proposé pour Léo, je l’ai refusé. C’est un choix, comme certains parents feront le choix inverse pour de multiples raisons et je le respecte. Choisir de ne pas donner ce médicament, c’est partir à la recherche de solutions parallèles.

Les médecines parallèles

phytotherapie1_2

Nous avons essayé beaucoup de choses :

En premier lieu, l’ostéopathie : le premier à nous avoir parlé de dyspraxie c’est l’ostéopathe de Léo, on l’a pris pour un « fou » quand il nous a dit que Léo était « dyspraxique » juste en le manipulant. Dys quoi ? J’avoue, je n’avais jamais entendu parler de ce handicap avant, et c’était il y a seulement 3 ans ! Puis il nous conseillé d’aller voir un ophtalmologue spécialisé dans la posturologie ainsi qu’un podologue spécial pour des semelles adaptées.

Comme je n’avais à peu près rien capté et que je n’étais pas prête dans ma tête à accepter ce mot, ces troubles pour mon enfant, je n’ai pas donné suite.

Nous avons également essayé le magnétisme. Notre magnétiseur est assez exceptionnel et la première fois qu’il a rencontré Léo ce fut un choc. Il a posé ses mains au-dessus de lui et lorsqu’il est arrivé près du cœur, son visage s’est figé et a changé d’expression. J’ai tout de suite pensé à quelque chose de grave, j’ai eu très peur. Puis il a relevé la tête et il m’a dit : « je n’ai jamais vu un enfant aussi fermé du cœur ».  Léo était très mal à cette époque, nous commencions à peine à mettre des mots sur ses troubles mais tout était très confus, à l’école rien n’allait. Impossible pour Léo d’exprimer une quelconque émotion, tout était fermé comme sa capacité à rentrer dans les apprentissages. J’ai beaucoup pleuré quand je suis sortie de cette séance.  Nous sommes  repartis avec une prescription de fleurs de Bach qui a eu un effet assez fantastique sur Léo.

1368107575-fleur-de-bach-jpg

Les fleurs de Bach sont des élixirs floraux réalisés à partir de trente-huit essences de fleurs. Elles tiennent leur nom de celui de leur concepteur, leDr Edward Bach (1886-1936), médecin anglais spécialisé notamment en chirurgie et bactériologie, s’intéressant également à l’homéopathie, qui mena des recherches sur l’usage des fleurs de 1928 à 1936. Ces préparations ont pour objectif de ré-harmoniser les états d’esprit. Edward Bach pensait que l’équilibre émotionnel avait une influence positive sur la santé physique, tandis que le déséquilibre se traduisait par un impact négatif. Il s’intéresse davantage à la personne et à ses états émotionnels qu’à la maladie et ses symptômes. Les élixirs floraux ont pour objectif principal de stimuler la vitalité et d’harmoniser la vie psychique, en agissant sur les états émotionnels. (Source Wikipédia)

Nous avons également tenté la kinésiologie, très étrange et l’effet a été assez dévastateur sur Léo. Le praticien a voulu ouvrir le côté émotionnel de Léo et je pense que cela a été trop violent pour lui, nous avons passé quelques semaines difficiles avec des grosses crises de colère.

En France, le terme « kinésiologie » est utilisé pour faire référence à la kinésiologie appliquée : technique de mieux-être qui a le même rôle qu’une thérapie, avec un accompagnement de la personne, et qui permettrait, selon ses utilisateurs, de dissoudre les blocages émotionnels et mentaux grâce à un dialogue corporel à la recherche des solutions les plus adaptées. Le principe est que le corps conserve toutes les informations de son histoire et que la personne elle-même peut choisir de changer pour retrouver un équilibre. (source Wikipedia)

Le plus efficace pour le moment se révèle être l’homéopathie. Je vous en ai d’ailleurs parlé ici  mais nous avons la chance d’avoir trouvé un homéopathe assez exceptionnel, un dys d’ailleurs, pour qui la dyslexie se révèle être un véritable atout dans son métier.

Il peut être intéressant également d’aller fouiller du côté des compléments alimentaires.

Les compléments alimentaires

HX4-Equilibre-full

L’année dernière j’ai découvert sur un forum que beaucoup de parents donnaient des gélules de HX4 des laboratoires Nutrixeal à leurs enfants. Ils ont une catégorie « spécial TDAH » sur leur site et j’ai donc commandé ces gélules pour finir l’année scolaire dernière. J’ai trouvé un effet bénéfique sur la concentration et l’attention de Léo. Il était plus calme et avait une capacité de travail plus longue. A l’intérieur de ces gélules on retrouve des principes actifs naturels comme la L-Théanine 100 % pure de qualité « Isothéanine® ». La L-théanine est un acide aminé naturellement présent dans le thé vert. On trouve aussi du Glycérophosphate de magnésium. Le magnésium est un oligo-élément essentiel à l’équilibre du système nerveux. Le stress provoque des fuites de magnésium, qui sont parfois difficilement compensables par l’alimentation. Le glycerophosphate de magnésium est une forme de magnésium parfaitement assimilable et bien tolérée par le système digestif.

Le magnésium, ce minéral indispensable oublié de la médecine traditionnelle

Un article intéressant au sujet du magnésium a été publié sur le site http://conscience-et-sante.com/magnesium-le-secret/. C’est dans cet article que j’ai découvert l’existence du livre du Dr Marianne Mousain-Bosc, « La solution magnésium ».

(cliquez sur l’image pour avoir plus de détails sur le livre) qui met en évidence le lien entre carence en magnésium et troubles comportementaux, notamment l’hyperactivité, en voici un extrait :

« Dr Marianne Mousain-Bosc avait remarqué que les mères dont les enfants étaient « hyperactifs », étaient dans la majorité « spasmophiles », mettant en évidence une défectuosité métabolique entre calcium et magnésium. Mais même si ce lien est démontré, même si le rôle du magnésium est prouvé (et notamment qu’une carence chronique a des répercussions délétères sur le système nerveux central), neurologues et pédiatres dans notre beau pays ont du mal à admettre qu’un simple traitement en magnésium puisse suffire, voire guérir. La médecine s’est focalisée sur le calcium et de nombreux médecins le prescrivent encore à tire-larigot sans aucune connaissance approfondie du sujet. Quand au magnésium, la médecine s’en est simplement détournée pour des raisons que je ne connais pas. Ni l’auteur d’ailleurs ! Encore aujourd’hui, de nombreux chercheurs se battent pour redonner la place qu’il mérite.

Vu les répercussions neurologiques du magnésium sur le système nerveux, il n’en fallait pas plus pour s’intéresser à son lien avec d’autres pathologies comme l’autisme. Il y a trente ans déjà, des parents d’enfants autistes témoignaient de l’amélioration de l’état de leurs enfants lorsqu’ils recevaient des « mégadoses de vitamines B6  et de magnésium»3.

L’idée que l’autisme n’était pas un trouble psychiatrique, mais bien la conséquence de troubles métaboliques et neurobiologiques avait vu le jour. Aujourd’hui, ce fait est admis. Mais quel combat !

Il y a plus de 20 ans, une maman avait sorti son enfant de son autisme en supprimant le gluten de son alimentation. Elle créa une association afin de faire connaître sa découverte au plus grand nombre de parents d’enfants autistes. Et ça marchait ! Mais pas toujours. Certains parents tentèrent alors d’éradiquer les produits laitiers également. Il y eu encore une nouvelle vague de guérisons. D’autres les désintoxiquaient de métaux lourds neurotoxiques (mercure et aluminium que l’on trouve dans les vaccins et un grand nombre de produits à la consommation), certains traitèrent la maladie de Lyme avec succès, mais malgré tous ces cas de guérisons, elles restèrent (et le sont encore souvent actuellement) « honteuses » et inadmissibles pour la médecine (et de nombreux parents convertis au dogme médical). Tous ces parents ont osé désobéir à la doctrine médicale. Ils se sont vus injuriés, malmenés, menacés et traités de secte, mais leurs enfants étaient guéris. Bravo à ces parents qui ont le courage de défier les croyances, de s’aventurer dans l’inconnu et de ne jamais se décourager pour aider leur enfant !

Le magnésium est en première ligne dans les troubles métaboliques, qui plus est, lorsqu’elle touche le système nerveux. Mais la solution magnésique n’est jamais proposée aux parents d’enfants hyperactifs par exemple, alors que les résultats sont concluants. Il serait peut-être sage que les professionnels de la santé s’informent un peu et s’ouvrent aux recherches faites dans le domaine par leurs confrères. »

Cette phrase m’a beaucoup interpellé : « les mères dont les enfants étaient « hyperactifs », étaient dans la majorité « spasmophiles », mettant en évidence une défectuosité métabolique entre calcium et magnésium ».

Je suis spasmophile, cet état s’est déclaré l’année de mon BAC, un lycée élitiste, trop de pression, une trop haute exigence de moi-même pour la réussite…et c’est le drame. Dépression, phobie scolaire, crises de spasmophilie à répétition…(malgré tout ça, j’ai quand même eu mon BAC avec mention bien !). En tout cas, personne n’a jamais pris en considération mon état et la médecine traditionnelle ne m’a apporté aucune solution valable. On m’a toujours dit qu’il était impossible de mesurer mon déficit en magnésium, or j’ai découvert le contraire avec le livre du Dr Mousain Bosc et j’ai aussi compris beaucoup de choses ! Ce que je ne savais pas non plus, c’est que lors d’une grossesse le besoin en magnésium est très important. J’aurais donc dû être supplémentée et bien suivie pendant mes deux grossesses, ce qui n’a pas été le cas. Mes grossesses ont été très compliquées…mais ce sujet fera l’objet d’un prochain article.

Je sais qu’il existe encore bien d’autres méthodes douces/parallèles pour tenter d’accompagner nos enfants et de diminuer certains de leurs symptômes, alors n’hésitez pas à me partager vos trucs et astuces en commentaires !

20 réflexions sur “Les médecines parallèles au secours de nos enfants dys

    • Bonjour, cet article est super intéressant !
      J ai bien envie d’essayer le hx4 avec mon fils de 11 ans mais comment l’avez vous utilisé ( durée et posologie ? ).En tout cas Merci pour vos blogs qui sont une mine d’information pour moi !
      Bon dimanche

      Sylvie

      J'aime

      • Bonjour, pour mon fils qui était un peu plus jeune que le vôtre, je lui donnais 2 gélules le matin. Attention l’odeur de poisson est très forte et parfois difficile à supporter pour Léo. J’avoue que je ne me souvient plus de la durée du traitement mais vous avez le choix entre une boite de 30 gélules et une de 90 gélules, j’avais pris 90 doses. Merci de me suivre en tout cas et bon dimanche également. Demain c’est la reprise ici, dur, dur !

        J'aime

      • Merci pour votre réponse.
        Ici aussi reprise après 1 semaine au ski, j avoue que c’est aussi dur pour les parents que pour les enfants 😉
        Bon courage à vous !

        J'aime

  1. Hello, Manette , 16ans, a beaucoup apprécié l’ostéopathe; elle ne savait pas expliquer comment, pourquoi, mais une chose était sûre, elle avait un poids en moins à la fin de la séance. Depuis plus d’un mois, elle a de l’acide folique et gelée royale, puis vitamine le midi (pour tenir l’apres midi). La fatigue est telle, qu’elle ne finira pas le mois, je la laisserai donc dormir l’apres midi, seul moyen de récupération.

    J'aime

  2. coucou

    Pour les miens c’est osthéopatie et magnésium. Mais pas tous les magnésium fonctionnent. le Mag2 est efficace pour moi même très efficace pour le sommeil. Pourtant, je ne suis pas spasmophile. Mais pour mes enfants pas du tout. Pour eux, j’essaie donc le magnésium marin. A voir les résultats!
    En début d’année, j’ai essayé le HX4. Mis je n’ai pas vu de différence. Peut être parce que,comme à chaque début d’année, mon fils est bien reposé des vacances et arrive à se concentrer. Mais depuis quelques jours, je constate qu’il a un peu plus de mal avec la fatigue qui se fait ressentir. Donc je vais reprendre et voir si il y a effet ou pas.
    Et comme certains parents,j’ai proscrit les vaccins, car trop d’effet négatif. Je pense aussi que les produits laitiers sont bons à petites doses, mais malheureusement dans notre société,il y en a beaucoup trop. ET j’ai appris avec mon homéopathe et osthéopate que le lait et le gluten favorisent les rhinos et certaines allergies….Mais assez difficile de l’enlever de l’alimentation.
    Voilà pour ce que je sais et ce que j’ai testé.
    bonne journée et bon week-end

    J'aime

    • Merco Scrapcendrillon pour votre témoignage très intéressant. Effectivement il faut tester parfois différentes formes de magnésium avant de trouver « la bonne » et en changer aussi régulièrement. Ici je tourne entre le mag2, le magnésium marin et en oligo-éléments.
      Oui les vaccins je crois qu’il faut s’en méfier. On a beaucoup diminué les produits laitiers car ici c’est rhyno sur rhyno qui dégénèrent en laryngite où l’air ne passe quasi plus pour mini fantadys. Et sinon le gluten oui il faudrait aussi le supprimer ainsi que tous les additifs…c’est compliqué à gérer tout ça…disons en plus de tout le reste ! bonne journée 🙂

      J'aime

      • Je suis comme vous, je change et tourne au niveau compléments alimentaires et autres. car le corps s’y habitue vite et ensuite plus d’effets positifs.
        Ici aussi, j’ai diminué les produits laitiers à cause des rhinos à répétition et de leurs otites séro-muqueuses permanentes. Et comme vous, pour certains des enfants, difficultés à respirer. Et même pour mon aîné, c’est attitude asthmatiforme maintenant.
        Mais c’est vrai que cela fait beaucoup de choses à gérer et il faut aussi que nous, maman, nous puissions de temps en temps respirer, souffler sans trop calculer.:)
        bonne journée

        J'aime

      • Merci pour votre petit mot que je n’avais pas vu !!! C’est vrai que c’est assez pénible de devoir gérer tous ces petits à côtés en plus du reste qui est déjà lourd. Ici on teste beaucoup de choses et parfois je laisse tout tomber par lassitude pour mieux rebondir après 😉 Je reste fidèle au magnésium qui aide beaucoup mes enfants. Bonne journée !

        J'aime

  3. Bonjour., merci pour votre article moi aussi j’ai essayé beaucoup la medecine douce.l homeopathie marche bien surtout en période de cauchemar et de sommeil agite.en ce moment avec l arrivée du printemps mon petit coeur est fatigué et tres en colere pour rien.on va reprendre du magnésium. Cest parti pour le rebooster et lui redonner confiance en lui c’est pas simple pour nous maman, cela demande beaucoup denergie.en tout cas merci pour vos précieux conseils

    J'aime

    • Bonjour Céline et merci pour votre commentaire. Ici aussi on recommence la cure de magnésium indispensable en cette saison 😉
      Non ce n’est pas simple c’est sûr et cela demande beaucoup de temps et d’énergie comme vous dites ! A bientôt « Special Mother » !

      J'aime

  4. Pingback: Les remèdes naturels pendant la grossesse #homéopathie #astucesdegrandmère | Ma Vie de Special Mother

  5. Merci pour cet article qui m’ouvre des horizons… le psy souhaite que mon fils (dyspraxique) voie un neuropédiatre traiter son agitation qui va grandissante avec la fatigue accumulée par cette année scolaire, et je suppose que cela veut dire ritaline… je vais d’abord essayer le magnésium et voir pour d’autres compléments alimentaires. A ce propos, enceinte j’avais beaucoup de crampes, et je savais qu’en temps normal la prise de magnésium supprimait très rapidement la survenue de crampes chez moi. N’osant pas faire n’importe quoi j’ai demandé au gynéco si je pouvais prendre du magnésium pendant la grossesse, il m’a répondu ‘non, les crampes passeront une fois que le bébé sera né’…

    J'aime

    • Bonjour Claire et merci pour votre commentaire. Oui surtout essayez d’abord tout ce qui est « naturel » avant d’accepter une médication surtout en première intention. Chez nous le magnésium a un effet tellement bénéfique associé à de l’homéopathie. Vous deviez manquer de magnésium enceinte c’est clair mais voilà personne n’accorde d’importance à ce minéral pourtant tellement vital ! J’ai lu le livre du Dr Mousain-Bosc qui explique vraiment la fonction du magnésium sur les enfants agités et la nécessité de supplémenter les femmes enceintes, il faut que je fasse un article sur ce livre ! A bientôt, Mélanie

      J'aime

    • Bonjour,
      Les Fleurs de Bach doivent être adaptées à chaque enfant selon son profil et la problématique. En cas de situation de crise ici (grosses angoisses, sommeil perturbé…), on utilise le remède général Rescue et plus particulièrement Rescue Nuit. Ensuite il faut s’adresser à une personne qui connaît bien les fleurs et pourra, après diagnostic, réaliser un petit flacon personnalisé.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s