Le gras, un indispensable allié de la grossesse #huile Quintesens

Je vous parlais dernièrement de mes symptômes de grossesse et plus particulièrement du S.N.U. – le Syndrôme du Neurone Unique. Pour être bien dans mon corps et dans ma tête, il est important que je prenne soin de moi et cela passe par une bonne alimentation. Mais c’est quoi une « bonne » alimentation et comment savoir si celle-ci est bien adaptée à mes besoins de femme enceinte et surtout que mon bébé ne manque de rien  ? On nous donne bien des conseils sur l’alimentation de la future maman mais ce n’est pas toujours évident à mettre en oeuvre. Je mange à la cantine au bureau et je ne peux pas toujours sélectionner les aliments dont j’aurais besoin.

le-logo-bulle-webIl est quand même intéressant de savoir ce qui est bon pendant la grossesse et dernièrement à l’occasion de la semaine de la diététique de la femme enceinte sur le site de Diététicienne famille on a pu trouvé par exemple un Menu-type pendant la grossesse et sur le blog Walea un carnet de recettes saines et équilibrées pour future maman.

Pour chacune de mes grossesses, je remets en question mon alimentation et c’est pour moi le moment de prendre ou en tout cas de reprendre des bonnes habitudes alimentaires.

Quels sont les besoins nutritionnels de la femme enceinte ?

On connait bien l’importance de l’acide folique (vitamine B9) avant même de concevoir et en début de grossesse : « Un déficit à une phase décisive (14e – 21e jour de grossesse) du développement du système nerveux embryonnaire peut se traduire par des malformations graves, à savoir des anomalies de fermeture du tube neural (AFTN) : spina-bifida, anencéphalie (environ un embryon sur mille en France). » Source INPES

Il en est de même pour le calcium qui participe à la construction du squelette du bébé tout en s’assurant d’avoir des réserves suffisantes en vitamine D (prenez le soleil !) : 3 produits laitiers par jour, des aliments et des eaux riches en calcium doivent normalement suffire à combler les besoins.

Le fer est un oligo-élément clé du 2ème trimestre car il participe à la formation des globules rouges et protège de l’anémie. En consommant une à deux fois par jour, de la viande, du poisson ou des œufs mais aussi des légumes secs (pois chiches, lentilles), on limite le risque de manque de ce nutriment. Sachez que la vitamine C améliore l’absorption du fer.

Mais comment être sûr de consommer le gras nécessaire au bon développement de notre bébé ?

Les campagnes « anti-gras »nous font souvent oublier que les matières grasses sont indispensables à notre bonne santé. Et souvent on limite le gras dans nos assiettes par peur de la prise de poids.

« Les lipides sont importants pour le fœtus et le nourrisson à deux titres : • ils constituent une réserve d’énergie utilisable dès la naissance ; • certains acides gras (familles n-3 et n-6) sont indispensables au bon fonctionnement des cellules, notamment nerveuses. » Source INPES

L’INPES nous indique « qu’une modification des habitudes alimentaires idéalement avant et pendant les six premiers mois de la grossesse, particulièrement en ce qui concerne les poissons et les huiles, seront plus efficaces pour couvrir les besoins du fœtus en acides gras polyinsaturés que tout bouleversement tardif car le transfert des lipides au fœtus n’est pas uniforme au cours de la grossesse : le fœtus en contient moins de 20 g à 25 semaines de vie intra-utérine, mais plus de 600 g à terme, l’essentiel de l’accumulation s’effectuant entre 35 et 40 semaines. C’est donc tardivement que se fait l’essentiel du transfert materno-fœtal d’acides gras polyinsaturés, et il est très probable que le rythme qu’il atteint alors dépasse ce que l’alimentation peut fournir pour un nombre élevé de femmes. Les réserves acquises avant la grossesse et au cours des six premiers mois jouent alors un rôle capital. »

L’importance des huiles…mais quelles huiles ?

Une idée reçue consiste en croire que l’huile d’olive bio est la meilleure huile pour notre santé. Certes c’est une huile intéressante au goût fruité mais elle ne contient pas d’Oméga 3 et très peu d’Oméga 6, les deux acides gras les plus importants pour la santé du bébé. Toutefois, il n’existe pas vraiment d’huile parfaite, le tout est de varier et mélanger différentes sortes d’huiles (huile de lin, de tournesol, de bourrache…) pour bénéficier de toutes leurs vertus.

Mais n’ayant pas vraiment envie d’acheter 5 bouteilles différentes pour avoir tout ce dont j’ai besoin pour moi et mon bébé, j’ai découvert il y a peu un mélange d’huiles sur-mesure parfait pour ma grossesse : l’huile QUINTESENS spéciale FUTURES MAMANS.

Que trouve-t-on dans cette huile de beauté bio ?

  • De l’huile de Colza Bio, pour l’équilibre entre les Oméga 3 et 6
  • De l’huile de Tournesol Oléique Bio, pour sa richesse en Oméga 6 et vitamine E
  • De l’huile d’Olive Vierge Extra Bio, pour les Oméga 9
  • De l’huile Vierge de Lin Bio, la plus riche des huiles en Oméga 3
  • De l’huile de poisson sauvage désodorisée et purifiée, pour l’apport en DHA, un Oméga 3 marin essentiel
  • De l’huile Vierge de Bourrache Bio, riche en GLA pour une jolie peau

Comme l’indique le Dr Alexandre Dumont, Gynécologue-Obstétricien, « c’est le 1er mélange d’huiles à contenir 6 nutriments essentiels en proportions adaptées pour répondre aux besoins spécifiques de la femme enceinte et du foetus ».

Une huile gourmande qui prend soin de nous et de notre bébé en nous évitant des déficits en Oméga 3 et Oméga 6. Grâce à sa concentration en DHA, elle contribue à la bonne constitution du cerveau, de la rétine et du système nerveux du fœtus, et la vitamine E présente dans l’huile permet de protéger nos cellules et celles de bébé.

Une huile qui participe aussi à la beauté de notre peau mais surtout à la souplesse de  celle-ci !Et là vous pensez à la même chose que moi – les vilaines vergetures ! Grâce aux Oméga 6 Gamma-Linolénique (via la bourrache), on nourrit donc notre peau de l’intérieur, intéressant en complément de la tartinade quotidienne de crèmes sur le bidou.

Pour moi c’est l’huile parfaite pendant ma grossesse et ensuite pour l’allaitement où les besoins sont similaires, l’huile qui va me permettre de rester belle et en forme !

Et ça tombe bien parce qu’en ce moment j’ai des fringales de salades – et oui les bizarreries des envies de femme enceinte – alors je me fais plaisir avec mon huile Quintesens, la preuve en images :

Elle ne vous donne pas envie ma salade composée spéciale future maman ?!? Des endives, des oeufs, de la feta, du thon à l’huile, un mélange de graines de courges, de lin, de tournesol, pignons de pin, quelques croûtons (oui je suis gourmande !) un peu de vinaigre balsamique…et ma super huile Quintesens ! miam, miam !

Et quand mon petit papillon sera là, en pleine forme je l’espère, il aura droit à sa propre huile bio bébé Quintesens

Huile-bebe-4-a-36-mois car c’est la seule huile du marché qui lui apportera tous les nutriments dont il a besoin.

 Merci Quintesens d’avoir pensé à la santé et au bien-être de toute la famille ! 

Toute la gamme Quintesens à retrouver sur leur site internet  et leur page facebook.

Pour savoir où trouver ces fameuses huiles c’est par ici.

3 réflexions sur “Le gras, un indispensable allié de la grossesse #huile Quintesens

  1. Pingback: Concours Quintesens : 1 huile Future Maman et 1 huile Bébé à gagner ! | Ma Vie de Special Mother

  2. Pingback: Une boutique pour prendre soin de soi naturellement de A à Z #test #bonplan | Ma Vie de Special Mother

  3. Pingback: 3 petits déjeuners vitaminés sans gluten, sans PLV, idéal pour l’allaitement | Ma Vie de Special Mother

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s