J-15, mes derniers instants de grossesse…

A quelques semaines de l’accouchement, beaucoup de futures mamans se plaignent, trouvent le temps long, tentent pleins de méthodes pour accélérer les choses.

A J-15 de ma DPA, je pourrais d’ailleurs vous parler…

  • de mes insomnies à répétition, du style couchée à minuit, réveillée à 4h en étant allée me vider 4 fois la vessie dans l’intervalle
  • de ce ventre si lourd à porter quand je suis debout
  • de mon affreux mal de dos qui se transforme en sciatique
  • de mes fringales de dingue, banane/Nutella en pleine nuit
  • de ma cellulite qui est venue se loger dans mes cuisses
  • de mes hanches qui ont doublé de volume
  • de ma démarche de robot
  • de ma super technique pour ramasser les objets avec mes pieds parce que je ne peux plus me baisser

inconvenient-grossesse

et pourtant je vis actuellement les meilleurs moments de ma grossesse,

une grossesse debout après des mois alitée,

alors à J-15 j’ai plutôt envie de vous parler…

  • de ma fierté d’avoir dépassé les 37SA, le chiffre tant attendu, le moment où ton bébé n’est plus considéré comme un petit préma
  • de mon sentiment d’être envahie par un ouragan de légèreté à la place d’une tempête de panique
  • de ma joie d’être debout depuis plus d’une semaine, de manger assise sans ressentir de culpabilité
  • de ma réjouissance quand je pense à mon bébé bercé par les mouvements de mon corps
  • de mon plaisir d’avoir pu cuisiner à nouveau pour ma famille, un méga gros plat de lasagnes qu’ils ont adoré
  • de mon premier bain dans la piscine
  • de ma première balade en famille, à pas de tortue, les enfants sur leurs vélos et mon homme et moi, main dans la main
  • de ma première sortie en voiture à quelques kilomètres seulement mais en dehors de chez moi
  • de mon envie de m’habiller, de me coiffer, de me faire belle et de prendre en photo mon bidou
  • de mon bonheur de pouvoir à nouveau profiter de mes enfants, de jouer avec eux
  • de ma sérénité quand je pose les mains sur mon ventre sans penser aux contractions que cela peut provoquerfemme-enceinte-odieuse

A J-15 vous comprendrez alors pourquoi je ne me sens pas prête, parce que

  • je commence tout juste à vivre ma grossesse de manière totalement épanouie, sans stress, sans me soucier du lendemain
  • je commence tout juste à vivre une grossesse normale, une grossesse debout comme la plupart des futures mamans qui ne savent même pas à quel point cette normalité est précieuse et agréable à vivre
  • je commence tout juste à avoir ce sentiment de plénitude et de bien-être qui efface tous les petits maux de grossesse
  • je commence tout juste à apprécier véritablement ma grossesse

et à ne plus vouloir que cet état se termine parce que c’est une merveilleuse période d’épanouissement que je ne vivrai plus jamais.

9 mois c’est à la fois long et si court dans une vie,

9 mois pour construire un petit être,

9 mois pour se préparer à le quitter,

9 mois pour se préparer à l’accueillir,

9 mois pour se préparer à accoucher,

et n’être toujours pas prête…

ma dernière grossesse,

mon dernier bébé…

 

IMG_9757[1]

Rendez-vous sur Hellocoton !

concours_familiJe vous invite à soutenir mon blog chaque fois que vous verrez ce petit message.

Un grand merci à tous ! Pour voter c’est par ICI !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s