Celle qui s’invite après la naissance…le 10ème mois

A chaque fois, ELLE vient me rendre visite après la naissance,

3 fois qu’elle débarque comme ça sans prévenir…

Je ne l’invite pas, ELLE rentre, s’installe et fait comme chez ELLE.

Ca m’énerve mais bon je la connais depuis longtemps…

 

Je l’ai connue très jeune, j’avais 18 ans.

J’étais au lycée, en terminale plus exactement, l’année du BAC, une année importante.

J’aurais aimé ne jamais croiser son chemin…

La toute première fois que je l’ai vue c’était en boîte de nuit, un samedi soir.

Je m’en souviens comme si c’était hier, une rencontre inattendue et surprenante.

ELLE m’a suivie au lycée pendant toute l’année, m’empêchant de suivre les cours correctement.

Souvent j’étais obligée de sortir de classe à cause d’ELLE, j’avais besoin d’air, besoin de m’éloigner d’ELLE.

Le soir, à la tombée de la nuit, ELLE revenait encore, m’empêchant de manger ou de dormir,

trop présente, trop distrayante, trop attachée à moi…

J’ai mis du temps avant de comprendre qu’il fallait que je m’éloigne d’ELLE pour aller mieux,

j’ai dû me battre de toutes mes forces pour passer au-dessus d’ELLE et j’ai fini par réussir.

J’ai eu mon BAC avec mention, je l’ai battue après une année de galère.

ELLE s’est en allée…

 

Mais quelques années plus tard, quand ELLE a su que j’avais accouché d’un petit garçon prématuré,

ELLE est revenue.

Peut-être qu’ELLE se faisait trop de souci pour moi…

ELLE a trouvé sa place tout doucement, m’empêchant de vivre normalement.

Sa petite voix qui me chuchotait à longueur de journée que je n’étais pas capable de m’occuper de ce bébé,

que j’étais trop jeune et que c’était de ma faute s’il était né avant terme.

Petit à petit, j’ai perdu confiance en moi et j’ai sombré.

On m’a aidée quand je ne tenais pas debout après des nuits presque entières sans sommeil,

Ma famille était là, m’a soutenue, épaulée.

Quand ELLE s’est rendu-compte qu’ELLE ne pouvait pas rivaliser,

ELLE est repartie…

 

7 ans après, à la naissance de mon deuxième enfant, j’ai cru qu’ELLE ne viendrait pas.

J’étais soulagée mais avec un BABI (bébé aux besoins intenses) qui souffrait d’un RGO,

ELLE a débarqué au bout de quelques mois, pas pour me soulager, pas pour m’aider, NON…

Pour m’enfoncer chaque jour un peu plus, pour me mettre en colère, pour me montrer à quel point je faisais fausse route.

Visuel 3Le maternage proximal ?!? c’est génial mais je me suis oubliée au passage.

Perte de poids, crises de nerfs, troubles du sommeil, j’étais devenue une maman zombie.

Je pense qu’ELLE a dû bien rigoler en se disant qu’ELLE avait raison, qu’être auprès d’ELLE était la meilleure solution.

Je n’ai pas fait attention à ELLE, je n’ai pas voulu la voir et avec le recul je me dis qu’ELLE a été très maligne.

ELLE s’est introduit très sournoisement dans ma vie, faisant malgré tout des dégâts.

J’ai eu des hauts et des bas, encore une fois ma famille était là,

Visuel 5 on l’a foutue dehors…

Lire la suite

Les remèdes naturels pendant la grossesse #homéopathie #astucesdegrandmère

Je trouve que ma santé est plus fragile avec cette troisième grossesse – la vieillesse sûrement – et je chope tout ce qui traîne ! J’ai donc testé la gastro enceinte et maintenant le virus de printemps avec le mal de gorge qui se transforme en rhume et qui dégénère en toux ! Et comme je suis en MAP (menace d’accouchement prématuré), la toux est mon pire ennemi ! Et je te laisse imaginer le désastre à chaque quinte de toux avec un périnée qui a déjà subi deux précédentes grossesses (non n’imagine pas en fait !).

Sauf que quand tu es enceinte, tu ne peux quasiment RIEN prendre pour te soigner alors inévitablement tu te tournes vers des remèdes naturels, des remèdes dits de grand-mère. Je suis déjà une adepte de la médecine douce et notamment de l’homéopathie pour mes enfants et là je teste vraiment les effets sur moi !

La grossesse et l’homéopathie

Et bien je confirme, ça marche et je réussis à me soigner grâce à l’homéopathie principalement. Je suis suivie par un homéopathe ce qui me paraît essentiel surtout enceinte.

Je suis allée le voir au sujet de mes contractions et de mon col qui avait raccourci. Il m’a donné un traitement que je prends tous les jours dans un premier temps et que je pourrai espacer ensuite. Mes contractions sont toujours là mais par contre mon col n’a pas bougé à la dernière vérification par la gynéco, c’est-à-dire en 15 jours de traitement. C’était l’action recherchée par le thérapeute.
Pour moi il est hors de question que je me fasse hospitaliser et que je prenne des cachets très forts qui me rendent malade comme pour mes deux précédentes grossesses et avec lesquels je continuais de toutes façons à avoir des contractions. Je cherche donc toutes les solutions naturelles possibles.

L’homéopathie m’aide aussi dans mes petits tracas quotidiens de femme enceinte, comme les brûlures d’estomac qui t’empêchent de dormir, les petites insomnies et les petites maladies. Je commence à avoir une belle pharmacie :

IMG_7299bis IMG_7300BIS

 

Lire la suite

Le gras, un indispensable allié de la grossesse #huile Quintesens

Je vous parlais dernièrement de mes symptômes de grossesse et plus particulièrement du S.N.U. – le Syndrôme du Neurone Unique. Pour être bien dans mon corps et dans ma tête, il est important que je prenne soin de moi et cela passe par une bonne alimentation. Mais c’est quoi une « bonne » alimentation et comment savoir si celle-ci est bien adaptée à mes besoins de femme enceinte et surtout que mon bébé ne manque de rien  ? On nous donne bien des conseils sur l’alimentation de la future maman mais ce n’est pas toujours évident à mettre en oeuvre. Je mange à la cantine au bureau et je ne peux pas toujours sélectionner les aliments dont j’aurais besoin.

le-logo-bulle-webIl est quand même intéressant de savoir ce qui est bon pendant la grossesse et dernièrement à l’occasion de la semaine de la diététique de la femme enceinte sur le site de Diététicienne famille on a pu trouvé par exemple un Menu-type pendant la grossesse et sur le blog Walea un carnet de recettes saines et équilibrées pour future maman.

Pour chacune de mes grossesses, je remets en question mon alimentation et c’est pour moi le moment de prendre ou en tout cas de reprendre des bonnes habitudes alimentaires.

Quels sont les besoins nutritionnels de la femme enceinte ?

On connait bien l’importance de l’acide folique (vitamine B9) avant même de concevoir et en début de grossesse : « Un déficit à une phase décisive (14e – 21e jour de grossesse) du développement du système nerveux embryonnaire peut se traduire par des malformations graves, à savoir des anomalies de fermeture du tube neural (AFTN) : spina-bifida, anencéphalie (environ un embryon sur mille en France). » Source INPES

Il en est de même pour le calcium qui participe à la construction du squelette du bébé tout en s’assurant d’avoir des réserves suffisantes en vitamine D (prenez le soleil !) : 3 produits laitiers par jour, des aliments et des eaux riches en calcium doivent normalement suffire à combler les besoins.

Le fer est un oligo-élément clé du 2ème trimestre car il participe à la formation des globules rouges et protège de l’anémie. En consommant une à deux fois par jour, de la viande, du poisson ou des œufs mais aussi des légumes secs (pois chiches, lentilles), on limite le risque de manque de ce nutriment. Sachez que la vitamine C améliore l’absorption du fer.

Mais comment être sûr de consommer le gras nécessaire au bon développement de notre bébé ?

Lire la suite

Je suis enceinte et atteinte du S.N.U. #ausecours

Pour mes deux premières grossesses, j’ai déjà eu à faire à lui.

Au départ je ne savais pas ce que c’était, je me demandais ce qui m’arrivait…

Ce n’était plus moi, je devenais presque quelqu’un d’autre.

pensernimp-v2

Des symptômes bizarres apparaissent petit à petit, à chaque fois c’est pareil.

Je commence par devenir plus lente, je perds ma vivacité.

Je mets deux fois plus de temps pour réaliser des actions que j’ai déjà fait des centaines de fois ! Une chose à la fois surtout !

Impossible de me concentrer plus de 5 minutes sans penser à dix millions d’autres choses ou sans bailler ouvertement au bout de 10 minutes de réunion.

Au boulot, je lis trois fois le même mail avant de comprendre ce qui est écrit et je suis incapable d’entreprendre une quelconque action qui me demande de la réflexion, parce que je n’en ai plus !

D’ailleurs pas le courage de m’occuper du dossier hyper urgent que je reluque depuis 1/4 d’heure.

Je bloque sur l’ordi et ma vision se trouble alors que je pars dans des pensées lointaines, je crois que je rêve éveillée régulièrement.

Plus moyen d’être organisée non plus, juste l’impression de faire n’importe quoi, dans n’importe quel ordre et surtout j’oublie TOUT !

Plus de mémoire, plus d’attention, plus de réflexion !

Lire la suite